Addictions

Article « La pratique excessive des jeux vidéo, un mode d’expression pour l’adolescent » (Revue « Cahiers de la puéricultrice », mai 2017)

Gamers-Assembly-2017-adolescents-jeux-video-minecraft

Résumé

Employer le terme de pratique excessive plutôt que celui d’addiction est plus approprié pour parler d’un adolescent qui passe trop de temps devant son écran, sur des jeux en ligne.
Jouer est un moyen de s’exprimer que peut trouver le jeune durant cette période de bouleversements qu’il traverse.
Des conseils existent pour que l’adolescent et sa famille puissent se comprendre, éviter les conflits sur ce sujet, et permettre d’identifier d’éventuelles autres problématiques.

Article publié dans la Revue « Cahiers de la puéricultrice » (Elsevier Masson, n°307, vol. 54, p. 26-27 – mai 2017).

Addictions ou nouveaux usages ? Alcool, drogues, jeux vidéos, facebook… – Caen, 5 mars 2012

Facebook Cocaine

De plus en plus de parents sont inquiets sur les principes éducatifs à employer au vu des usages et comportements excessifs de leurs enfants.
Médias et experts pointent du doigt ces parents démunis en les mettant en position de « mauvais parents » et en leur apportant de fausses réponses caricaturales. Le parent « suffisamment bon » peut-il encore exister et se réapproprier  ses propres réponses dans tous ces discours  « biens pensants » basés sur la morale et la bonne conduite ?
Face au fossé générationnel se creusant de manière significative avec les outils numériques et nouveaux comportements, peut-on comprendre les codes des plus jeunes et ainsi prévenir les risques ?

Le lundi 5 mars, au Lycée Sainte Ursule de Caen (14), Georges Schopp et moi-même, décrypterons les usages et notions d’ « addictions », en abordant les questions des jeux vidéo, réseaux sociaux, alcool et drogues.

« Peut-on parler d’addiction aux jeux vidéo et à Facebook » – Vanessa Lalo
« Tabac, alcool, cannabis chez l’adolescent : comment aider les parents » ? Georges Schopp (Psychologue, psychanalyste spécialiste des questions autour des violences et souffrances)

Communiqué de presse,  Ouest France.

 

Révolution numérique : apprendre et guérir autrement ?

Révolution numérique : apprendre et guérir autrement ? – le Plus. Article initialement publié par Vanessa Lalo dans leplusnouvelobs le 17/05/11.

Révolution numérique : apprendre et guérir autrement ?

63,3 % des Français, âgés de 35,6 ans en moyenne, ont joué à des jeux vidéo au cours des 6 derniers mois [1]. Loin du cliché des geeks et des hardcore gamers, le jeu vidéo et les technologies numériques sont désormais installés dans notre quotidien. Ces outils, longtemps pointés du doigt, peuvent également présenter de nombreux aspects positifs.

État des lieux de médias numériques encore mal identifiés.

L’action des drogues sur le cerveau

L’action des drogues sur le cerveau

Les drogues agissent sur le cerveau, perturbant ses circuits de communication. Au-delà des effets des drogues, c’est le processus de l’addiction qui est au cœur des études. Neurobiologistes, généticiens, psychiatres, pharmacologues et psychanalystes rapprochent de plus en plus leurs positions. La série de films documentaires « drogues et cerveau » [1], met en commun le savoir des professionnels, dans une approche pluridisciplinaire.

Dépendance à une substance

Dépendance à une substance

Le terme « addiction » n’est pas encore répertorié dans les classifications psychiatriques.

Nous distinguons alors l’usage, l’usage nocif ou abus de substance, et la dépendance.

1) Le simple usage n’est pas associé à une pathologie particulière
2) L’usage nocif est plus difficile à identifier
3) Enfin, la notion de dépendance apparait dans le DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual – Revision 4 – 1994), et le CIM-10 (Classification Internationale des Maladies), les  2 manuels de références.

Je vous propose ici un bref rappel des définitions, communément admises, de la dépendance.

Pour de plus amples renseignements, je vous conseille ce document regroupant les diverses classifications et les points de vue des spécialistes de la question.

Les addictions et ses « objets », Conférence à la Gamers Assembly 2009

Les addictions et ses « objets »

L’Addiction

Etymologie

Le terme « addiction » vient du latin « ad-dicere », signifiant «dit à». A l’origine le mot « addiction » était employé pour désigner les esclaves qui étaient « dits à » leur maîtres…

Par la suite, le vieux français utilisait le mot « addictus » qui voulait dire « contrainte par corps ». Nous retrouvons cette idée d’esclavagisme, et surtout cette notion d’appartenance du corps.